Pests & Diseases: Spider mites

Araignées rouges - Ravageurs & Maladies

Les araignées rouges sont des ravageurs qui s’attaquent aux cultures du monde entier. Il en existe environ 1200 espèces. Parmi le lot, plus de 100 sont considérées comme des ravageurs et environ dix se classent parmi les ravageurs majeurs. Le plus connu et le plus problématique est Tetranychus urticae (aussi appelé tétranyque à deux points, tétranyque tisserand, araignée rouge et araignée jaune). Se reproduisant à une vitesse phénoménale, il peut causer des dégâts considérables en peu de temps.

Les araignées rouges sont pourvues d’une pièce buccale pointue qui sert à sucer la sève. Elles se nourrissent en pénétrant les tissus de la plante avec leur pièce buccale. Les populations denses peuvent recouvrir l’ensemble de la plante avec leur toile. Or, ces toiles leur permettent également de se déplacer. Compte tenu de leur petite taille, les araignées rouges réussissent à se faufiler dans les ventilateurs.

À propos du ravageur

Description des araignées rouges
Les araignées rouges, une forme d’acariens aussi appelés tétranyques, ne sont pas des insectes, mais plutôt un proche cousin des araignées. Elles appartiennent à la classe des Arachnides.
Dépistage
Les araignées rouges (la plupart) tissent une toile soyeuse. Lorsqu’elles infestent le feuillage des plantes, elles endommagent les tissus végétaux en créant des taches jaunes et nécrosées qui s’unissent jusqu’à infecter la feuille en entier. La feuille jaunit, se fane et finit par tomber.
Certaines autres variétés d’acariens ne tissent aucune toile, elles vivent plutôt dans les bourgeons apicaux de la plante. Les dommages causés ne se manifestent que lorsque l’apex prend de l’expansion.
Mode de contrôle
Les araignées rouges ont plusieurs prédateurs naturels qui peuvent aider à contrôler les populations.

Cycle biologique des araignées rouges

Chaque araignée rouge femelle pond de 10 à 20 oeufs par jour, soit de 80 à 120 au total durant son cycle de vie allant jusqu’à 4 semaines. Ceux-ci sont généralement accrochés à la toile soyeuse. La larve à six pattes éclot de 3 à 15 jours plus tard. Les larves nouvellement éclosent sont presque transparentes et possèdent des yeux rouge vif. Durant les 4 ou 5 jours suivants, elles muent trois fois; du stade de protonymphe, à deutonymphe pour finalement devenir des adultes. Les adultes et les nymphes ont 8 pattes.

Araignées rouges

Symptômes du ravageur

Les premiers symptômes visibles se manifestent par l’apparition de petites taches jaunâtres ou blanchâtres, principalement autour de la nervure centrale ou des nervures les plus larges sur la feuille. Si ces taches grossissent et se transforment, les cellules vides procurent une teinte transparente blanche ou argentée sur certaines parties de la feuille.

Mode de prévention du ravageur

Pour minimiser le risque d’infestation et de propagation rapide des araignées rouges, il faut essayer de maintenir la température fraîche (<25 °C) et l’humidité élevée (>60 %), ceci ralentit la vitesse de reproduction. Toutefois, les prédateurs d’araignées rouges nécessitent un haut taux d’humidité. Il faut aussi garder l’espace de jardinage propre et sortir tous les débris végétaux hors de la zone de culture. L’irrigation adéquate est primordiale, car les plantes ayant subi un stress hydrique sont plus à risque.

Araignées rouges

Solutions de contrôle du ravageur

Lorsque vous soupçonnez la présence d’araignées rouges (identifiable grâce aux toiles soyeuses tissées sur les feuilles), taillez et jetez les feuilles infectées. Faites un bon nettoyage de la plante à l’aide d’un mélange d’alcool et de savon. Répétez le traitement plusieurs fois par semaine.

Vous pouvez également utiliser les prédateurs naturels : acariens prédateurs, punaises, coccinelles, les chrysopes.

Noter cet article: 
Average: 5 (1 vote)