Boosters: HYPE OR HOPE?

Boosters : mythes ou réalités?

Je n'ai jamais été déçu par un Booster. En toute franchise, ceci est la façon de procéder des horticulteurs d'Amérique du Nord.

Il existe tant de produits appelés “ Boosters “ qu’il faudrait un super ordinateur pour les compter. Il existe peu de vrais Boosters du métabolisme, qui sont les seuls vrais Boosters. La plupart des autres sont des nutriments additionnels, des mélanges organiques... ou la recette de quelqu’un qui fait tremper ses chaussettes sales dans un contenant d’eau. Une compagnie offre en fait trois produits qui sont exactement les mêmes sauf pour leur nom, qui a été changé, on peut le supposer, pour la protection des victimes.

Un Booster agit indépendamment des engrais, permettant aux systèmes de la plante de travailler de la façon la plus efficace, ne laissant ni empreinte ni résidu. Il fonctionne en influençant les systèmes de la plante, parfois en déclenchant les réactions souhaitées, comme une réaction du système immunitaire, ou en augmentant précisément la production d’huile essentielle. On peut y arriver de plusieurs façons, en surchargeant un composé précis pour causer une réaction en chaîne, en modifiant un système pour altérer sa production, en introduisant un composé par une migration systémique ou transcellulaire, ou en modifiant génétiquement la plante. Aucune de ces méthodes n’est réellement efficace, constante ou bénigne (certaines sont même dangereuses). C’est que nous touchons une seule partie du système, ignorant les autres. La meilleure façon d’atteindre ces buts est d’affecter tous les systèmes avec le seul composé qui leur est commun : l’énergie.

articles-boostermyth_text_1

En agissant sur l’énergie, on peut affecter tous les systèmes également. Le meilleur Booster, donc, affecterait tous les systèmes et leur permettrait d’utiliser l’énergie de façon optimale. Non seulement cela, mais il fonctionnerait avec les systèmes existants des plantes, avec leurs structures, ne causerait aucun déséquilibre, aucune mutation et ne laisserait aucun résidu toxique ou allergène.

Le Booster devrait permettre un métabolisme et un mouvement rapide de l’énergie, et on devrait pouvoir l’utiliser au besoin, sans limite

Le Booster devrait permettre un métabolisme et un mouvement rapide de l’énergie, et on devrait pouvoir l’utiliser au besoin, sans limite. Si tous ces éléments sont rassemblés, la plante a toute l’énergie dont elle peut avoir besoin pour la production de fleurs et la maturation, la production d’huiles et d’alcaloïdes, la photosynthèse rapide et prolongée, le stockage d’énergie sous forme de fécules, la division accélérée des cellules et d’excellents processus de transpiration de ses cellules végétales. La seule amélioration possible à cette potion magique serait de la formuler pour qu’elle puisse également toucher des régions précises, afin que la surproduction des composés désirés ne nuise pas aux autres systèmes parce que l’énergie circule maintenant librement et est offerte aux endroits et aux moments où la plante en a besoin.

Une compagnie offre en fait trois produits qui sont exactement les mêmes sauf pour leur nom, qui a été changé

En utilisant les bons composés, jumelés au bon processus de décomposition, on pourrait peut-être même tirer avantage d’autres résultats désirés, comme le déclenchement du système immunitaire des plantes (on vaccine bien les gens !). On pourrait peut-être même provoquer une plus grande production de fleurs et d’huile en imitant des facteurs de stress précis ou en changeant le rapport des composés internes pour se plier aux exigences du marché. On pourrait aussi modifier l’organisation des composés structuraux et chimiques pour obtenir des cellules plus grosses ou des huiles et des sèves plus concentrées. Eh bien, il existe déjà deux Boosters qui remplissent exactement ce rôle.

articles-boostermyth_text_2
Sainement système immunitaire

CANNA Research a mis au point deux nouveaux produits, BioBOOST et CANNABOOST Accelerator. Ces deux produits sont identiques en tous points, sauf que BioBOOST est entièrement organique, alors que CANNABOOST comprend un composé partiellement inorganique, quoique pur. L’utilisation de ce composé dans les produits Boost les fait passer en haute vitesse : les résultats sont rapides et impressionnants.

BioBOOST se comporte lentement, mais répond parfaitement aux attentes des horticulteurs qui souhaitent une production entièrement organique et qui utilisent les engrais Bio Vega et Bio Flores. BioBOOST fonctionne dans tout système, tout comme CANNABOOST.

Les deux produits affectent les systèmes énergétiques de la plante. Tous deux contiennent des oligosaccharines qui proviennent de la décomposition des composés organiques. Ce sont de petites chaînes de protéines et des chaînes de parois cellulaires qui imitent les enzymes, les hormones et les régulateurs de croissance. Cela stimule des éléments clés de la plante : son système immunitaire (qui se déclenche et joue un rôle préventif), sa production d’huile essentielle et d’alcaloïdes, sa synthèse des protéines (qui fortifient les cellules) et le déclenchement d’une saveur “ organique “ dans les parties comestibles.

Au lieu de tenter de trouver plusieurs produits qui font la même chose (c’est impossible), un horticulteur peut investir dans CANNABOOST et BioBOOST et obtenir ces résultats dans un seul emballage.

Noter cet article: 
Average: 3.9 (8 votes)