AQUA

Tout ce qu'il faut savoir sur la CE et le pH avec AQUA

Dans les systèmes fermés, la valeur du pH peut fluctuer davantage que dans les systèmes ouverts. Il en va de même pour la valeur de la CE C'est pourquoi, il est judicieux de contrôler régulièrement les niveaux de la CE et du pH. Mais... les engrais AQUA sont formulés de telle manière que vous n’avez pas à ajuster le pH.

infopaper-aqua_text_10.jpgL’EC est une mesure de la concentration de sels dissous et également une mesure de la quantité de sels nutritifs totalement dissous. Il ne faut cependant pas y accorder une confiance aveugle en ce qui concerne les écosystèmes à circulation aquatique! Ceci est dû au fait que certains éléments nutritifs se sont accumulés dans la nutrition, tandis que d’autres peuvent s’en dégager.

Il est donc conseillé de commencer par une EC de 0,8 à 1,0 plus élevée que l’EC de l’eau du robinet et d’augmenter cette EC suivant les besoins durant la culture. Cette augmentation de l’EC ne peut cependant pas dépasser de 1,3-1,7 l’EC de l’eau du robinet. Il est nécessaire de contrôler régulièrement le pH et l’EC de l’eau de fertilisation et d’observer la plante afin de pouvoir prendre de bonnes mesures à temps (si nécessaire), les fluctuations du pH sont parfaites tant qu’elles restent entre 6,2 et 5,2, veuillez consulter le graphique “progression du pH avec la nutrition Aqua”.

N’intervenez pas trop vite!

Le degré d’acidité (pH)

Un pH bon et stable

Un pH bon et stable est important pour une disponibilité optimale de la nutrition pour la plante. Si l’on compare les systèmes de culture à circulation avec les systèmes “run-to- waste”, il est évident que le pH fluctue plus et qu’il faut donc y faire plus attention. Ceci est dû au fait que les produits d’élimination des racines agissent directement sur le pH de la solution nutritive. Cette influence dépend entre autres de la phase de la plante, de la condition de la plante et de la composition de la nutrition et de l’eau du robinet.

infopaper-aqua_text_11.jpg

Durant la phase de croissance, les plantes ont tendance à augmenter le pH de la nutrition. Ceci est dû au fait que les racines éliment relativement plus de matières basiques (qui augmentent le pH). Mais c’est le contraire durant la phase de floraison: les racines des plantes sécrètent des acides qui font baisser le pH de la nutrition.

La composition de la nutrition détermine en grande partie si les racines de la plante sécrètent principalement des acides ou des éléments de base. Le pH restera le plus stable possible en utilisant une nutrition spécialement adaptée aux différentes phases de la plante (végétative et générative).

La composition de la nutrition

La composition de l’eau du robinet a une influence déterminante sur la progression du pH au cours de la culture. Dans l’eau du robinet qui contient un pourcentage élevé de bicarbonate (de l’eau dure), le pH de l’eau de fertilisation aura tendance à monter une fois que la nutrition aura été préparée et acidifiée. Il suffit de préparer la nutrition avec un pH plus bas (5,2-5,3) pour qu’une plus grande quantité de bicarbonate soit neutralisée et que les hausses de pH soient plus lentes. En ce qui concerne l’eau du robinet qui contient un pourcentage peu élevé de bicarbonate (eau douce ou eau d’osmose), il est plutôt question de baisse du pH. Ceci est dû au fait que l’eau douce a un pouvoir de tamponnage du pH bien moins important que l’eau dure et c’est également la raison pour laquelle la nourriture doit être préparée avec un pH plus élevé (5,8-6,2) dans les régions d’eau douce ou d’eau osmosée.

Certains éléments nutritifs tels que le fer et le manganèse, mais aussi l’aluminium toxique, se dissolvent mieux suite à un pH trop bas de la nourriture, permettant aux racines d’absorber une plus grande quantité de ces éléments. Cet excès peut provoquer des dommages. Si le pH est trop bas, il est conseillé d’augmenter ce pH avec un produit alcalin contenant du bicarbonate qui n’augmentera pas seulement le pH, mais qui amplifiera aussi le pouvoir de tamponnage du pH de l’eau de fertilisation.

pH fluctuation with Aqua

infopaper-aqua_text_12.png

Fluctuation du pH avec AQUA

Les plantes sont en mesure d’influencer activement le pH de la solution nutritive. En cas de perturbation de l’absorption de la nutrition, durant une infection fongique, par exemple, le pH de la nutrition peut baisser en dessous de 3. Vous verrez alors apparaître un autre symptôme en cas de manque de fer. La plante baisse activement le pH afin de pouvoir disposer de plus de fer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est conseillé de ne pas maintenir une valeur constante du pH. Une bonne nutrition et un pH situé entre 5,2 et 6,2 n’entraîneront probablement pas de problèmes nutritifs. Nous vous conseillons de rectifier manuellement le pH si ce dernier est inférieur à 5,0 ou supérieur à 6,4. durant quelques jours.

Au cas où, durant le cycle de douze heures, le pH baisserait trop avec la nutrition Vega, nous vous conseillons de passer à la nutrition Flores (la nutrition Flores a un effet moins acidifiant, notons cependant que la plante recevra alors une nutrition optimale pour la floraison de la plante). Si le pH est trop bas, augmenter ce dernier avec CANNA pH+ (Pro)

pH par opposition à la disponibilité des éléments nutritifs

infopaper-aqua_text_13.gif

La stabilité du pH

En utilisant la nutrition CANNA AQUA, vous éviterez que le pH augmente ou baisse trop dans la solution nutritive.

IDifférents tests qui ont mesuré le pH et l’EC journaliers et durant lesquels des analyses complètes et hebdomadaires de la nutrition ont été effectuées ont révélé (à l’exception des premiers jours) que le pH fluctuait entre 5,2 et 6,2 durant la totalité du cycle de la culture. Il n’était donc pas nécessaire de corriger le pH dans l’intervalle.

Noter cet article: 
Average: 5 (1 vote)