COCO

L'utilisation de CANNA COCO

En raison des coûts élevés des nutriments et de la complexité des systèmes hydroponiques sophistiqués, de plus en plus d’horticulteurs se tournent vers CANNA COCO pour combler leurs besoins personnels. Un client satisfait affirmait ceci : “Même si j’ai déjà produit quelques récoltes, je dois dire honnêtement que je ne connais rien à la culture. En ce qui me concerne, la culture dans du terreau a toujours été problématique, que ce soit dû à un arrosage trop abondant ou insuffisant. C’est désormais du passé depuis que j’utilise CANNA COCO. J’illustre le parfait exemple que le substrat de coir COCO est facile à utiliser.”

Des profits plus importants!

À part l’eau, l’oxygénation est essentielle au système radiculaire des végétaux. Une recherche effectuée sur divers types de substrats a démontré qu’une oxygénation plus élevée accélère davantage l’enracinement, permet une augmentation des rendements de l’ordre de 6 à 10% et réduit le besoin d’apports en fertilisants. Un enracinement plus rapide contribue à améliorer la capacité des racines à assimiler l’eau et les nutriments qui permettent de combler les besoins des plantes. Il est possible d’obtenir une meilleure aération du substrat en irriguant le substrat au goutte-à-goutte moins fréquemment. Le substrat absorbe une plus grande quantité d’eau, le système radiculaire se fortifie et la saturation de l’humidité du substrat survient moins fréquemment. Des études ont révélé qu’une seule irrigation goutte-à-goutte par jour contribuait à une augmentation de 3% de l’oxygène dans le substrat. Vous irriguez moins avec CANNA COCO.

Moins de culture avec saturation d’eau

infopaper-coco_text_02.jpgLe substrat CANNA COCO est constitué de milliers de tubes capillaires microscopiques qui retiennent près de 1000% de leur propre volume d’eau. Le substrat COCO peut ainsi emmagasiner une énorme quantité d’eau et de nutriments. Il est recommandé de laisser le substrat s’assécher légèrement plutôt que détrempé. Un taux d’humidité trop élevé constitue un environnement idéal pour le développement d’affections fongiques telle que le pythium. Un substrat plus sec permet une meilleure oxygénation de l’environnement radiculaire et une absorption plus efficace de l’eau et des nutriments. Ces facteurs contribuent à une croissance plus rapide et des rendements plus élevés.

La synchronisation de l’arrosage est également un facteur important. Lorsque le substrat COCO devient trop détrempé, réduisez ou cessez les arrosages jusqu’à ce qu’il redevienne sec et poursuivez ensuite les arrosages réguliers. Vérifiez le taux d’humidité du substrat COCO à la main ou en déterminant le poids du pot ou de la plaquette en les soulevant. La règle d’or pour arroser des plantes matures se situe entre 4 à 6 litres par mètre2 par jour. En diminuant la fréquence de l’irrigation et en augmentant la quantité de nutriments à chaque arrosage, vous ferez la meilleure utilisation possible de l’eau et des nutriments disponibles. Cela améliorera également le drainage.

La fréquence des arrosages dépend de l’évaporation et de la réserve d’eau disponible dans le substrat COCO. En règle générale, un arrosage quotidien est suffisant durant les premières semaines sous des conditions normales; augmentez ensuite jusqu’à deux fois par jour; soit, 2 heures après l’allumage des lampes et 2 heures avant qu’elles ne soient éteintes à nouveau. Veuillez prendre note qu’un volume plus restreint de racines par plante (de petits pots ou plusieurs plantes par plaquette) entraînera un assèchement plus rapide du substrat COCO. Il est par conséquent important d’irriguer les plantes plus fréquemment.

La méthode de mesure COCO

La méthode d’extraction 1:1.5 s’avère la méthode la plus fiable et efficace pour mesurer les quantités de nutriments dans le substrat de coir. Le pH et la conductivité électrique (EC) de l’environnement radiculaire peuvent être déterminés à l’aide de cette méthode. Le pH et la conductivité de l’eau circulant dans le système dépend généralement de la condition des racines, du fait que le substrat COCO est capable d’emmagasiner et de libérer des éléments.

  1. Prélevez un échantillon des plaquettes ou des pots de coir COCO (photo 1). Ceci peut être effectué avec une sonde pédologique ou un transplantoir. Afin d’obtenir des échantillons représentatifs, ceux-ci doivent être prélevés à plusieurs endroits différents.
  2. Placez les échantillons dans un récipient et tentez de déterminer si le taux d’humidité est adéquat. Le taux d’humidité du substrat COCO est approprié si il n’y a pas d’écoulement lorsque vous le compressez entre vos doigts (photo 2). Ajoutez de l’eau déminéralisée si nécessaire et mélanger le substrat COCO.
  3. Prenez une tasse à mesurer de 250 ml et ajoutez 150 ml d’eau déminéralisée. Comblez ensuite de substrat COCO jusqu’à ce qu’il atteigne la graduation de 250 ml (photo 3). Mélangez bien le tout et laissez reposer le mélange pendant au moins deux heures.
  4. Mélangez une fois de plus et mesurez le taux de pH.
  5. Filtrez ensuite le mélange et mesurez la conductivité.

infopaper-coco_text_05infopaper-coco_text_06infopaper-coco_text_07

Une analyse 1:1.5 peut être idéalement effectuée après 3 ou 4 semaines. Les valeurs cibles de la conductivité se situent entre 1.1 et 1.3, et entre 5.8 et 6.2 pour le taux de pH. Les valeurs très élevées de conductivité augmentent le risque de symptômes de brûlures sur les plants. Afin de limiter le risque de symptômes conséquents aux brûlures, le substrat COCO peut être rincé avec de l’eau acidifiée (pH 5.8 : acidifier avec CANNA pH–Croissance).

Les dommages aux cultures causés par l’eau calcaire

Normalement, le CANNA PK13/14 et les nutriments CANNA COCO peuvent être utilisés conjointement. Cependant, si l’eau du robinet est très calcaire, cette combinaison peut causer des problèmes. L’eau très calcaire contient des quantités élevées de calcium et le taux d’acidité nécessaire à l’ajustement du taux de pH est relativement élevé. Cela est dû à un niveau élevé de bicarbonate dans l’eau. Lorsque que le produit PK 13/14 est utilisé sous de telles circonstances, le risque de précipitation dans l’eau du réservoir augmente, et cela peut causer une obturation de l’embout des dispositifs d’écoulement de l’eau. Si vous faites usage d’eau très calcaire pour l’irrigation, il est recommandé d’utiliser la formule pH– Grow (acide nitrique) au lieu de la formule pH – Bloom (acide phosphorique) pour ajuster le taux de pH.

Noter cet article: 
Average: 5 (1 vote)